j'écris...,  ma vision

Les conditions

Le sens que l’on donne aux mots n’est pas toujours le message que l’on veut passer. Et si les conditions changeaient?

Ce matin, depuis bien des matins, j’ai eu envie de me lever tôt! Pas (aussitôt) aussi tôt que d’ordinaire, avant ces mesures de confinement, malgré tout je me suis levée.
Cette fois, j’ai trouvé mes repères. Quelques semaines auparavant, je faisais la grâce matinée, j’avais peine a débuter quelque chose et c’était déjà le milieu de la journée.

Pas ce matin!!

Aujourd’hui, il a suffit de certains éléments réunis et hop, j’ai eu envie de lire, puis de prendre un thé à la vanille avec une note de lait et de sucre! ça me rappelle tellement Rosie. Cette femme, cette amie anglaise, ancienne infirmière ayant exercé en Angleterre, qui vit depuis en France, que j’ai rencontré lors de mes études, par le biais de ma tatie. Elle a un sens de l’accueil tellement inné. Une fois passé la porte de sa maison, je bascule. Je me retrouve dans une maison en Angleterre (bien que je n’y sois jamais allée encore). Une de ses maisons qui fait rêver, celle des livres que j’ai lu ou des films que j’ai pu voir, avec la particularité que chez elle la lumière passe. Une décoration bien spécifique, de beaux rideaux style cottage, épais, d’un vieux rose, doublé d’une autre paire brodée, plus fine, plus fluide…

Accueilli comme des reines et des rois, nous discutions autour de la table, au creux de moelleux fauteuils, qui sentaient bon le bois. Puis tranquillement, après s’être excusée de nous laisser un moment, elle sortait du salon et allait préparer le thé. Elle nous présentait, disposés dans de petits plateaux ; de petits biscuits, croquant et fondant en bouche, au gout de beurre justement dosé, son thé noir à la vanille avec un nuage, doux, de crème et enfin une petite note de sucre, pour arrondir et relever les sensations. Elle avait toujours l’oeil pour que l’on soit bien, que l’on se sente à l’aise. Je retrouve ses sensations quand je me pose avec mon thé pour écrire.

A ce moment présent, je me sens comme ça! Bien, dans mes baskets (ou plutôt en chaussettes dorées), sous la terrasse, caressée par les premiers rayons du soleil, le vent dans les arbres telle une symphonie de réveil, emmitouflée dans un pull confortable, dans mon pantalon cousu main, accompagnée par le chant des oiseaux (et de la volaille!). C’est un peu ça, ma campagne.

Toutes les conditions sont réunis, pour passer une belle journée. Et c’est avec ces quelques lignes, que je voulais faire passer un nouveau message. Regarde autour de toi, tu respires, tu souris (là! si si, je l’aperçois ton sourire!! t’as vu!!!?), tu me lis… fait de ta journée une belle journée, apporte ce que tu as de bon, par un simple moment accordé aux enfants (ou à quelqu’un autour de toi) même si ce n’est qu’au téléphone, par un message ou via une conversation vidéo, accorde toi une petite pause derrière ton ordinateur, prend le temps d’une sieste qui te fera sentir plus reposé, plus calme, plus patient…

Fais toi plaisir, et le bonheur se propagera autour de toi!

Bee curious

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *